Quoi de plus normal pour un graphiste que de manier avec aisance les images afin de formuler un message, illustrer une idée ou un sentiment ? C’est en effet ce que je fais quasi au quotidien pour mes clients depuis près d’une quinzaine d’années, mais étonnamment, quand il s’agit d’évoquer ma personne ou mon entreprise, je bloque, ou bien, il s’avère que je me satisfais rarement de l’esthétique final du rendu…

Un perfectionnisme excessif et bloquant…

J’ai d’ailleurs mis entre parenthèses ma pratique de la photographie pour ses raisons. Inutile de passer sur le divan d’un psychologue pour comprendre que cela va sans aucun doute de paire avec ma personnalité : à la base, je n’aime pas spécialement parler de moi, j’apprécie ce qui est beau1, et, revers de mon côté perfectionniste (exigeant et casse-pied diront les mauvaises langues :P), je demeure un éternel critique de tout et de rien…

Du coup, actuellement je reporte plusieurs desseins tels la refonte de mon logo et de mon identité visuelle, ainsi que celle de mon site internet et l’ensemble de mes supports de communication… J’ai entre autre l’idée d’arriver à être moins noir et blanc, plus illustré… C’est surtout flagrant dans mon blog ! QUE. DU. TEXTE. Des pavés même… Hors, pour attirer des lecteurs, il faut de l’image, c’est un fait. Cela aide à lecture rapide, et donc à s’intéresser aux textes qui paraissent forcément plus longs et ennuyant à lire. Particulièrement pour mon lectorat composé vraisemblablement de graphistes, de DA, de DC et autres créatifs. Parfois, quand je vois le taux de rebond sur mon blog, j’ai envie de pleurer. Je ne serai jamais Prix Nobel Littéraire2… :'(

La satisfaction suffisante

C’est aussi là que je me rends compte de mon paradoxe de graphiste qui s’exprime mieux avec des mots plutôt que par l’iconographie. Du moins, quand je constitue le sujet central de discussion… Encore heureux que j’y arrive dans le cadre des différents projets de mes commanditaires. Ma présence et mon utilisation des réseaux sociaux ou des messageries en est la preuve : je ne suis pas inscrit sur InstagramPinterest, Flickr ou encore Behance, des plateformes qui connaissent pourtant les faveurs de la majorité des créatifs (et aussi celles des annonceurs). J’ajouterai Snapchat ou Vine où communiquer par le biais de l’image est une évidence.

Personnellement, je me sens plus à l’aise sur FacebookTwitter, les SMS, Whatsapp et consor. En 140 caractères ou pas beaucoup plus, j’arrive plus à me lâcher et à me satisfaire. Ici, sur le blog, parfois, sur une envie, en écriture automatique, j’écris. Je renouvelle l’expérience à travers ce billet, et comme la première fois, je concrétise bien plus vite mes pensées que lorsque j’essaie de délivrer la version finale de mon futur nouveau logotype. Bon, j’admets qu’ici encore, je relis plusieurs fois chaque phrases, reviens sans arrêt en arrière, efface et réécris certains passages.

STOP ! Je vais m’arrêter là. Histoire de rester dans un nombre de versions raisonnables. Bien que j’en sois victime, je trouve à la limite du psychotique le fait d’avoir un article de blog comptant 3456 enregistrements… Par ailleurs, j’ai toujours une vingtaine de brouillons d’articles que je dois terminer… Bref… Concernant ce billet, il ne me reste qu’à trouver une illustration avant de le publier… ou pas… Si vous avez des propositions, je suis preneur ! 🙂

25 avril 2017 : je lis depuis quelques jours « Toujours mieux – Psychologie du perfectionnisme », du Dr Frédéric Fanget, je comprends mieux mes blocages. Cette lecture fera certainement l’objet d’un billet dédié, en attendant, il m’a permit d’ajouter des titres à mes paragraphes, en attendant de développer plus en profondeur…

1 Le beau reste une notion relativement subjective, donc merci de ne pas critiquer mes goûts ! ^^

2 Je dois avouer que je ne suis pas peu fier de ce recyclage de vieux tweet, qui sans excès d’arrogance, n’a probablement pas eu toute la reconnaissance qui lui est dûe 😛

Partagez cet article :

Un commentaire sur “S’exprimer par l’image… Mon paradoxe…

  1. Jackie says:

    Bonjour ,

    Pour être honnête, je pense bien que Whatsapp est l’appli que j’utilise le plus.

    Je suppose que vous avez entendu parler de la fusion que veut faire Facebook des infrastructures de Whatsapp, Instagram et Messenger ; fusion qui sonne à mes oreilles comme la fin de notre confidentialité. Etant donné que tout le monde utilise ces applis, je ne vois vraiment pas quelle serait la solution à ce problème…

    Je me suis lancée dans la recherche d’alternatives, et je suis récemment passée à Telegram, notamment grâce à cet article : https://www.vpnmentor.com/blog/best-secure-alternatives-whatsapp/

    Les autres applis qu’ils recommandent étaient moins pertinentes pour moi, mais je suis convaincue qu’elles pourraient aider certains de vos utilisateurs à se protéger en ligne. Je ne pense pas que proposer une seule alternative soit suffisant, ce pourquoi je voulais vous suggérer de partager l’article sur votre page ; il est très intéressant et pourrait vraiment aider vos lecteurs.

    Bien cordialement,
    Jackie

#JeDSIGNEDJeDisRien… Et vous ?

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

velit, vulputate, dictum pulvinar mattis Donec consequat.